Mara demon bouddhiste

Mara le Démon du Bouddhisme

de lecture - mots

Connu sous les noms de "Prince des ténèbres", "Tentateur", "Seigneur de la mort" ou encore "Diable", Mara se fraye un chemin à travers les écritures bouddhistes, semant le chaos et le mauvais karma. Ce dieu est déterminé à faire obstacle à l'illumination et, grâce à son influence illimitée sur la vie et le cœur des hommes, il parvient très bien à atteindre son objectif.

Fanatique des personnages sombres, de la culture bouddhiste, ou encore des allégories de la mort, bienvenue sur Crâne Faction ! Tu l'auras compris, aujourd'hui nous allons voir ensemble ce que représente ce personnage de la culture bouddhiste, qui il est, et que tirer des leçons à son sujet. 👹

Commençons sans plus attendre !

Qui est le Démon Mara ?

Mara est un dieu démoniaque qui sévit dans Kāmadhātu, le "royaume du désir" de la cosmographie bouddhiste. Il tente de corrompre les habitants de Kāmadhātu, y compris les animaux, les humains et les demi-dieux, en les tentant avec le désir et en leur inculquant la peur. 

De nombreuses créatures surnaturelles peuplent la littérature bouddhiste, mais parmi celles-ci, Mara est unique. Il est l'un des premiers êtres non humains à apparaître dans les écritures bouddhistes. C'est un démon, parfois appelé le Seigneur de la mort, qui joue un rôle dans de nombreuses histoires du Bouddha et de ses moines. 

Mara est surtout connu pour son rôle dans l'illumination historique du Bouddha. Cette histoire a été mythologisée comme une grande bataille avec Mara, dont le nom signifie "destruction" et qui représente les passions qui nous piègent et nous trompent.

Demon mara

Description Physique de Mara

Les premiers adeptes du bouddhisme croyaient que Mara avait une existence à la fois métaphorique et littérale, ce qui lui a permis de prendre une forme physique dans Kāmadhātu. Les dessins anciens montrent Mara comme une créature au corps gras, à la peau bleu-vert et rouge lorsqu'il est en colère. Comme la plupart des dieux courroucés de la culture indienne, il a généralement trois yeux et peut avoir six bras. Une couronne de crânes humains entoure sa tête, et on le voit souvent chevaucher un éléphant ou en compagnie de serpents. 🐍

La plupart des bouddhistes contemporains pensent que Mara n'a qu'une existence métaphorique. Bien qu'il ne prenne pas de forme physique, il est néanmoins réel et doit être combattu.

Bracelet avec tete de mort

Les Pouvoirs de Mara

Le plus grand pouvoir de Mara est son influence sur les autres habitants du royaume du désir. Non seulement il peut invoquer d'autres démons quand il le souhaite, mais il peut aussi transformer des hommes et des femmes en outils. Avec des mensonges astucieux et des vérités rusées, il réussit à remplir les cœurs de cupidité, de luxure, de colère, de jalousie, de confusion, de peur et de dépression. 😵

Mara peut également se déguiser en prenant la forme d'autres personnes. Il peut apparaître comme quelqu'un que vous détestez, que vous aimez, que vous craignez ou en qui vous avez confiance, et ainsi vous tordre l'esprit avec de faux messages délivrés par un ami ou un ennemi... Toute la déviance de Mara est destinée à inspirer les gens de Kāmadhātu à accumuler un mauvais karma, de sorte qu'ils ne puissent pas briser leur cycle karmique et échapper au royaume du désir, où ils existent sous l'ombre de son influence.

Fresque mara

Famille de Mara

Les filles de Mara, qui représentent chacune une émotion indésirable, sont ses alliées les plus puissantes. Il utilise ces belles filles comme armes pour semer des sentiments négatifs chez les gens de Kāmadhātu et les inciter à accumuler un mauvais karma. 🔮

Différents textes attribuent différents nombres de filles au Prince des Ténèbres. Le plus souvent, il a trois filles : Tanhā (envie), Arati (aversion, mécontentement) et Raga (attachement, désir, avidité, passion).

Dans d'autres textes, il a dix filles, parfois appelées les dix principaux péchés. Il s'agit de :

  • Sakkaya-ditthi (orgueil, vanité)
  • Vicikiccha (scepticisme, doute)
  • Silabbata Paramasa (dévotion aux mauvais rituels)
  • Kama-raga (sensualité, désir)
  • Patigha (mauvaise volonté)
  • Rupa-raga (attachement au royaume de la forme)
  • Arupa-raga (attachement au royaume sans forme)
  • Mana (supériorité)
  • Uddhacca (agitation, troubles)
  • Avija (ignorance)

Il se sert d'elles en fonction de la personne qu'il a besoin de manipuler, et par conséquent en fonction des qualités de chacune.

Démon mara et bouddha

Origine du Démon Bouddhiste

Ni le concept de Mara ni son nom ne sont des inventions bouddhistes. Avant le bouddhisme, les textes hindous de la période védique contenaient un dieu portant le même nom, qui représentait à la fois la sexualité et la mort. Même les textes hindous antérieurs contiennent de nombreux yakshas, des esprits de la nature qui ressemblent à Mara par leurs pouvoirs, leurs habitudes et leurs objectifs. 🙏

Il est clair, d'après les premiers textes bouddhistes, que Mara a joué un rôle dans la tradition bouddhiste depuis ses débuts. Il apparaît dans certaines des premières écritures, écrites environ un siècle après la mort de Bouddha, que Bouddha lui-même parle de Mara à ses disciples.

Histoires Mythologiques

Mara est un personnage important de l'écriture bouddhiste, avec deux sections de l'écriture, la Mara-Samyutta et la Bhikkhuni-Samyutta consacrées à l'enregistrement de ses exploits. Presque tous les bouddhistes connaissent l'attaque la plus tristement célèbre du "Tentateur", qu'il a lancée contre Siddhartha Guatama alors que le sage était sur le point d'atteindre l'illumination. Voici la célèbre histoire :

Sentant que Siddhartha allait bientôt briser les chaînes du royaume du désir et obtenir une connaissance pure et illimitée, qui pourrait être utilisée pour aider d'autres personnes à atteindre l'illumination, Mara entreprit de perturber la méditation de Siddhartha. Il trouva le futur Bouddha assis sous l'arbre Bhodi, presque affamé mais rempli d'une glorieuse paix intérieure. 🙏

Bien sûr, cela n'aurait pas suffit. Le Tentateur commença immédiatement à remplir les oreilles de Siddhartha de murmures sur le grand royaume qu'il pourrait établir, pour glorifier et améliorer l'humanité. Siddhârta reconnut que ces chuchotements étaient vides et les ignora. Ensuite, Mara réprimanda Bouddha pour avoir abandonné les devoirs de sa religion, de sa classe sociale et même de sa position de père et mari. Bouddha a également ignoré ces remarques.

Voyant que ses propres ruses n'étaient pas à la hauteur de la concentration intérieure de Siddhartha, Mara décida de faire appel à ses alliés. Il convoqua une armée de terribles démons, qui tirèrent une volée de flèches sur Siddharta au repos. L'homme ne broncha pourtant pas lorsque les flèches s'élancèrent vers lui, et juste avant qu'elles ne frappent, les flèches se transformèrent en fleurs et se répandirent autour de lui. 🌸 Bouddha a alors tendu la main à la terre pour demander de l'aide, et une inondation a emporté la horde démoniaque.

Le Malin était maintenant au bout de son rouleau. Il appela ses propres filles, Tanhā, Arati et Raga, pour l'aider à desserrer l'emprise de Siddhartha sur l'illumination. Les filles ont dansé devant Siddhartha et l'ont persuadé, avec tous leurs charmes sensuels, de revenir dans le royaume du désir. Siddhartha, cependant, n'a pas été affecté.

Mara renvoya ses filles et donna un dernier coup de poignard à Siddhartha, en recourant cette fois à son propre génie de la corruption et de la tentation. Il se moqua de Siddhartha, lui disant que ses tentatives pour atteindre l'illumination étaient toutes vaines, puisque personne n'était là pour assister à l'accomplissement. En réponse, Siddhârta posa une main sur la terre, proclamant que la terre elle-même serait son témoin. La terre trembla en réponse, et le Prince des Ténèbres s'envola avec rage, sachant qu'il avait été vaincu. 

Mara mythe

Explication du Mythe Mara

Il n'y a peut-être jamais eut de démon à six bras en colère qui chevauche un éléphant dans la paisible campagne indienne et qui laisse un mauvais karma dans son sillage, mais cela ne veut pas dire que Mara n'existe pas.

De nombreux bouddhistes modernes ont compris que Mara est un phénomène psychologique. Mara est un conglomérat de toutes les distractions que les bouddhistes doivent surmonter pour construire un bon karma et atteindre l'illumination. En effet, lorsque tu essayes de te plonger dans un état méditatif, tu peux avoir l'impression de combattre un essaim de démons, ou un dieu démoniaque, tout au long du chemin. 👊

Mara a également été interprété comme une métaphore du samsara, le cycle de la mort et de la renaissance auquel les bouddhistes tentent d'échapper. Mara est considéré comme un dieu du désir et de la sensualité ainsi qu'un dieu de la mort. Il crée et détruit la vie encore et encore, créant ainsi le samsara. Lorsque le Bouddha a vaincu Mara et quand il impose ses disciples à s'opposer à Mara, il se peut qu'il les appelle en fait à s'échapper du samsara.

Des coutumes culturelles profondément enracinées ont peut-être poussé les premiers bouddhistes à faire paraître Mara sous forme physique, car il leur était plus facile de rationaliser le pouvoir de Mara en tant que pouvoir d'un dieu rampant qu'en tant que phénomène psychologique. La construction des dieux était plus familière que celle de la psyché humaine. 

Dessin mara

Bouddha Triomphant de Mara

Le Bouddha a cherché des réponses aux problèmes de la souffrance et du cycle continu de naissance, de mort et de renaissance dont il était témoin tout autour de lui. Il a rejeté la voie du renoncement total à soi (ascétisme), et a également rejeté les conforts et les indulgences de sa vie antérieure de prince. Il a décidé de s'asseoir sous l'arbre de la bodhi et de méditer sur ces questions jusqu'à ce que la réponse à ces problèmes devienne claire. Sa révélation a été appelée les Quatre Nobles Vérités, un résumé de la cause de la souffrance humaine, et la possibilité et la voie de l'illumination pour tous les êtres.

Au cours de ses méditations, le Bouddha a été tenté par le démon Mara. Mara lui a envoyé ses armées, diverses tentations et enfin un défi que le Bouddha devait relever pour défendre sa prétention à l'illumination. Le Bouddha a touché la terre, et a appelé la terre à témoigner de son accomplissement. 🌍 Ce "toucher de la terre" est considéré comme un geste significatif (mudra). Cette iconographie du Bouddha est devenue très populaire dans toute l'Asie.

Le Mara peut également être compris non seulement comme une figure d'une histoire, mais aussi comme une représentation des tentations intérieures, notamment et principalement l'ego, qui entravent le chemin de l'illumination. Par conséquent, vaincre le Mara équivaut se vaincre soi-même.

Bouddha et mara

Mara est-il le Satan Bouddhiste ?

Bien qu'il existe des parallèles évidents entre Mara et le diable ou le Satan des religions monothéistes, il existe également de nombreuses différences significatives. 😈

Bien que les deux personnages soient associés au mal, il est important de comprendre que les bouddhistes comprennent le "mal" différemment de la façon dont il est compris dans la plupart des autres religions. De plus, Mara est un personnage relativement mineur dans la mythologie bouddhiste par rapport à Satan. Satan est le seigneur de l'enfer. Mara est le seul seigneur du plus haut ciel de Deva du monde du Désir du Triloka, qui ait une représentation allégorique de la réalité adaptée de l'hindouisme.

Bracelet demon

Autre culture, autre pays, découvre l'histoire du dieu de la mort japonais : Shinigami.


Romain Crâne Faction

Auteur : Romain

J'ai fondé Crâne Faction pour offrir aux esprits libre un espace dédié où ils pourront exprimer leur style vestimentaire tête de mort. J'espère que cet article de blog t'a plus et qu'il t'a permis d'en savoir plus sur cet univers.

Offre sur le blog de Crâne Faction